Brody-Adrienation - L'obsession a un nom


Banniére réalisée par Nhatita
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview d'Ady sur studyrama.com

Aller en bas 
AuteurMessage
Nhatita
Invité
Invité


Nombre de messages : 58
Localisation : Partout (car je change de Pays)
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Interview d'Ady sur studyrama.com   Sam 4 Mar à 12:40

Citation :
INTERVIEW D’ADRIEN BRODY

Changement de genre pour Adrien Brody ! Consacré en 2003 pour LE PIANISTE de Roman Polanski, qui lui a valu l’Oscar et le César du meilleur acteur, Adrien s’essaie avec succès au film d’action façon Peter Jackson, dans la nouvelle version très réussie du mythique KING KONG de 1933.
Par Christophe Salmon

- Dans KING KONG, vous interprétez Jack Driscoll. Pouvez-vous nous le présenter ?

Jack est un auteur de pièces à succès dans l’Amérique de la grande dépression. Il est recruté par le réalisateur Carl Denham pour son prochain long métrage. Ce qu’il ignore c’est que ce dernier va l’embarquer contre son gré dans sa recherche d’une île mystérieuse propice à son prochain film. Un comble pour mon personnage plus habitué à écrire sur l’aventure que de la vivre. Enfin, du moins le pense-t-il jusqu’à ce que les événements ne révèlent sa vraie nature.

- Comment vous êtes-vous retrouvé dans la peau de ce personnage ?

À l’époque, je tournais en Écosse. J’ai appris que Peter Jackson souhaitait me rencontrer. Nous nous sommes donc retrouvés à Londres pendant la cérémonie des British Academy Awards. Je pensais pourtant que les rôles du film avaient déjà été distribués. Non seulement ce n’était pas le cas, mais en plus il gardait l’espoir de me faire rejoindre la distribution. Je suis un grand fan du travail de Peter Jackson et soudain la possibilité qui m’était offerte de collaborer avec lui m’est apparue incroyable ! L’idée de me retrouver dans ce projet si ambitieux, de faire un nouveau King Kong m’a tout de suite semblée très excitante. C’est d’ailleurs pour ça, que sans même avoir lu le scénario du film, j’ai accepté sans aucune hésitation !

- Par la suite, qu’est-ce qui vous a plu dans ce scénario ?

Avant tout le parti pris d’ancrer cette histoire passablement irréelle dans un contexte réel et de développer des relations crédibles entre les personnages. J’ai toujours eu confiance en Peter. Il est motivé par une sorte de vision très personnelle des choses et c’est à vous de pousser assez loin la réflexion et l’imagination pour vous y faire une place et vous projeter dans ce monde en oubliant tout le reste.

- Vous avez quelques scènes avec l’impressionnant King Kong. Ce n’est pas difficile de jouer sans personne en face de soi ?

Pas vraiment. Le film est rempli de créatures plus bizarres les unes que les autres que l’ordinateur sait créer avec beaucoup de réalisme. Je suis tout de même allé voir à quoi ressemblait King Kong : sa taille, son regard... Et puis Andy Serkis qui avait déjà été époustouflant en jouant Gollum dans LE SEIGNEUR DES ANNEAUX a permis de pallier ce défaut. Il a su avec talent « donner vie » à ce gorille de 10 mètres de haut ! Le résultat est vraiment très étonnant.

- Quels souvenirs gardez-vous de la première fois où vous avez vu KING KONG ?


Je l’ai vu jeune et le film avait déjà eu à l’époque un grand effet sur moi. Mais j’avais depuis oublié la majeure partie de l’histoire, hormis la relation entre Ann et Kong. Du coup avant de rencontrer Peter, je l’ai revu en DVD. J’ai réalisé alors que ce film renfermait un grand potentiel. Je pense qu’il est vraiment fantastique. La version de Jackson est davantage ancrée dans l’air du temps. À l’époque de la première version, le rôle féminin était par exemple beaucoup plus insipide. L’autre changement, c’est que Kong apparaît beaucoup plus humain dans la version moderne. De fait, les liens entre la « belle » et l’animal n’en sont que plus intenses. Un parti pris inimaginable en 1933 !

- Quelles sont les différences entre votre personne et l’original de 1933 ?

Il n’y a vraiment aucune comparaison. Initialement Jack Driscoll n’était qu’un aventurier, et non un auteur de pièces de théâtre. Je me suis inspiré du dramaturge Eugene O’Neil pour apporter plus de crédit à mon personnage. Jack, gagne du coup en sensibilité par rapport à l’original. Pour le meilleur, je pense. C’est un personnage qui évolue vraiment pendant le film. Au début, il est plutôt en retrait puis il s’implique davantage quand Ann disparaît et qu’il réalise qu’il est amoureux d’elle. Dès lors, il ne réfléchit plus et se lance aux trousses de sa Belle, malgré les dangers. Une personnalité bien différente de la version originale !

- Votre rôle est très physique. Qu’est-ce qui a été le plus dur à faire ?

Il n’y a pas eu de scènes particulières plus difficiles que d’autres. Je m’imaginais bien que le rôle serait extrêmement physique. Avec des personnages en images de synthèse, vous participez à quelque chose en sachant que le résultat final sera pour plus tard. Donc, l’objectif c’est de recommencer jusqu’à atteindre la perfection. Vous vous retrouvez suspendu à quelque chose. Vous tombez des dizaines de fois. Peu importe ! Vous essayez encore jusqu’à que ce que le bon angle soit trouvé. Et faire trente fois le même travail rend velui-ci encore bien plus difficile que vous ne pouviez l’imaginer...

- Vous avez suivi un entraînement particulier ?

Je n’en ai pas eu vraiment le temps. Je me suis trouvé catapulté sur le film, à devoir éviter des dinosaures et à sauter au-dessus du vide ! C’était un entraînement à lui tout seul ! Surtout quand en plus, vous refaites la scène 25 fois en simulant à chaque fois que vous courrez pour tenter de sauver votre vie ! Mais à part quelques muscles endoloris, cela s’est plutôt bien passé !

- Maintenant que le film est fini et s’apprête à sortir en salles, quel regard portez-vous sur le résultat final ?

Je pense que ce film est une fable dont la teneur fait appel à des choses présentes en chacun de nous. C’est une histoire d’amour entre la belle et la bête. Un amour bien sûr impossible ! Ce film est un mélange subtil entre suspense et drame comme seule la magie du cinéma peut le raconter. Surtout avec des gens comme Peter Jackson derrière la caméra ! Il a toute la profondeur et toute l’émotion nécessaires pour toucher les enfants comme les adultes. C’est vraiment merveilleux d’avoir pu participer à une telle expérience. C’est un film dans lequel chacun pourra s’identifier et faire renaître en lui cette propension au rêve et à l’aventure.

- Vos projets ?

Je viens de terminer un film avec Allen Coulter intitulé TRUTH, JUSTICE AND THE AMERICAN WAY sur la carrière de l’acteur George Reeves, révélé par AUTANT EN EMPORTE LE VENT. Puis je dois me rendre prochainement en Espagne pour tourner avec Pénélope Cruz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatiana MK
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Interview d'Ady sur studyrama.com   Sam 4 Mar à 21:37

J'ai bien aimé la partie où il parle de son personnage... Jack Driscoll c'est vraiment le mari qu'on aimerait toutes avoir: il est mignon (mais bon c'est Adrien donc ça va sans dire), il est sensible, il est courageux et il est écrivain (mon rêve de petite fille c'est d'être écrivain alors forcément ça aide). C'est en fait après King Kong que je suis devenue une grande fan d'Adrien (ça date donc pas d'il y a si longtemps que ça)

_________________
Désirer quelque chose du fond du coeur et ne pas faire tout ce qui est en son pouvoir pour l'obtenir est la pire offense qu'on peut faire à la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brody-adrienation.winnerbb.com
Mathilde
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Interview d'Ady sur studyrama.com   Sam 15 Avr à 23:07

Tatiana MK a écrit:
C'est en fait après King Kong que je suis devenue une grande fan d'Adrien (ça date donc pas d'il y a si longtemps que ça)

Moi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nhatita
Invité
Invité


Nombre de messages : 58
Localisation : Partout (car je change de Pays)
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Interview d'Ady sur studyrama.com   Jeu 27 Avr à 0:48

Hehe..pas moi...c'est apre Le Pianiste que je tombe "amoureuse" de lui... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview d'Ady sur studyrama.com   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview d'Ady sur studyrama.com
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brody-Adrienation - L'obsession a un nom :: Adrien :: News d'Adrien-
Sauter vers: